L’alimentation maison du chien

Si vous optez pour cette solution, vous devez absolument respecter certaines règles pour assurer l’équilibre alimentaire de votre chien. La ration sera composée à parts égales d’un tiers de riz ou de pâtes, d’un tiers de viande, et d’un dernier tiers de légumes.

 

ATTENTION : le riz et les pâtes doivent être donnés très cuits. Mais surtout ne faites pas trop cuire les autres aliments, sous peine d’en détruire la plupart des vitamines. Les doses à administrer doivent être adaptées à l’âge du chien et établies par rapport à son poids.

On peut classer les aliments en trois catégories : ceux qu'il faut toujours donner, ceux qu'on doit donner de temps en temps et les aliments à proscrire.

Aliments à toujours
donner à son chien

  • viande de bœuf, de veau, de mouton (elle peut être crue ou un peu grillée, pas trop maigre)
  • abats (cœur, foie)
  • viande de volaille (sans les os)
  • lait, fromages non fermentés (attention cependant au risque de diarrhée avec le lait chez les chiens qui ont perdu l’habitude d’en boire ; préférez-lui le lait enrichi d’un ou deux jaunes d’œufs
  • céréales (soja, riz, orge, maïs, avoine, blé germé ou pâtes alimentaires)
  • légumes verts (pas de chou, trop fermentescible ; ni de tomate, trop acide)
  • fruits
  • miel

Aliments à donner parfois à son chien

  • graisses (margarines, lard frais, beurre frais, huiles végétales de première pression : olive, maïs, tournesol) ; on peut en donner une ou deux fois par semaine, impérativement crues
  • pâtes (seulement aux adultes)
  • fromages blancs frais
  • pain rassis (donnez-le plutôt en tant que friandise)
  • ail (pas plus d’une fois par semaine)
  • banane (leur digestion est difficile)
  • poisson cuit
  • levure de bière (deux fois par semaine)

Aliments importants à introduire dans l'alimentation

  • rein, foie
  • œufs
  • lait
  • huiles végétales
  • levure de bière
  • viande
  • légumes
  • beurre

Aliments à ne jamais donner à son chien

  • préparation en sauce
  • poumon, rate, cervelle
  • graisses cuites
  • charcuterie
  • poisson cru (trop riche en phosphore)
  • fromages fermentés
  • pommes de terre (l’amidon est très difficile à digérer)
  • petits pois (risque de fermentation)
  • produits sucrés (bonbons, sucre, chocolat, gâteaux, crème…)

On recommande dans l’alimentation traditionnelle un apport en huile de table d’environ 2% de la ration, pour un chien adulte à l’entretien, soit une cuillerée à dessert pour 454g d’aliment cuit ou par tasse d’aliment sec, au maximum. Cela est souvent « préconisé » pour la beauté du poil !

Les proportions journalières :

ATTENTION : les proportions proposées conviennent aux chiens de compagnie, pas aux chiens de chasse ou de travail ni aux chiennes en gestation.

On propose classiquement 1/3 de glucide – 1/3 de protéines – 1/3 de lipides et compléments, à nuancer un peu et à adapter en fonction de l’âge.

Ainsi, pour le jeune chien jusqu’à l’âge adulte (18 mois), vous constituerez cette portion de nourriture maison : 2 parts de viande et 1 part de céréales et légumes.

Au chien adulte vous donnerez 1 part de viande et 2 parts de céréales et légumes.

Au chien vieillissant (à partir de 7 ans) vous proposerez 1 part de viande, 1 part de céréales et 2 parts de légumes.

Quelque soit l’âge du chien, vous ajouterez à sa ration des lipides et des compléments en petites quantités. Les lipides seront présentés sous la forme d’huile végétale vierge de première pression à froid pour les acides gras essentiels (1 cuillère à café pour un chien de 5kg par exemple)

Les compléments seront composés de levure de bière pour les vitamines du groupe B et de compléments minéraux vitaminés pour assurer un apport suffisant en plus des autres aliments. Comme votre chien mange des croquettes, cet apport de compléments vitaminés ne sera pas systématique. Vous pouvez lui en donner dix jours par mois seulement ou un mois sur trois.

Il n’est pas nécessaire de peser les différentes parts d’aliments. Les mesurer à la cuillère est tout à fait suffisant.