FIV et FeLV

Qu’est ce que le FIV et la FeLV ?

La leucose féline (FeLV) et le syndrome d’immunodéficience acquise du chat (FIV) touchent une part non négligeable de la population féline, en particulier les chats ayant accès à l’extérieur. Fatales, ces maladies ne connaissent aucun traitement et usent petit à petit les chats atteints.

  • Le FeLV, aussi appelée leucose féline, est une maladie virale contagieuse entre les félins. Le virus envahi certaines cellules spécifiques dans l’organisme du chat et les altère, sans les détruire comme la plupart des autres virus. Le FeLV peut ainsi se développer chez le chat infecté à chaque fois que les cellules du chat se multiplient.

Contagion : Entre chats seulement, le virus se propage très facilement par la transmission de liquide corporel (salive, sang, etc.) d’un chat à un autre, lors d’un combat ou parfois d’un accouplement.

Symptômes : Les principales manifestations de l’infection par le FeLV sont l’anémie, des tumeurs, des troubles digestifs et neurologiques, et surtout un déficit de l’immunité qui va faire attraper au chat infecté tous les virus, bactéries ou parasites qui passent à proximité.

  • Le FIV, ou immunodéficience féline, est lui aussi un virus contagieux entre les chats. Il présente de nombreuses similitudes avec le virus HIV chez les humains, c’est pourquoi on l’appelle également le Sida du chat.

Contagion : Entre chats seulement, le virus se transmet quasi-exclusivement par morsure ou bien par accouplement, ou encore de la mère FIV+ aux chatons.

Symptômes : Les principaux symptômes de l’infection par le FIV sont un amaigrissement progressif, une anémie, une fièvre qui ne passe pas, des infections à répétition (bouche, appareil respiratoire…), des tumeurs, ainsi que des troubles du comportement.

Les deux virus concernent uniquement les chats donc. Il n’y a aucun risque de transmission à l’homme, ou à un autre animal domestique (chien, cheval…).

Le test FIV/FeLV

Un test rapide peut être réalisé facilement et en quelques minutes chez le véto, sur une simple prise de sang. Un chat positif le reste généralement toute sa vie.

Dans les cas douteux, un test par PCR (polymerase chain reaction), qui met directement en évidence des fragments de matériel génétique du virus, permettra de lever les ambiguïtés.

 

Vivre avec un chat porteur du FIV

Le syndrome d’immunodéficience acquise du chat (ou FIV) est une maladie virale. Celle-ci correspond à l’équivalent du SIDA de l’homme.

Le virus pouvant être latent pendant de nombreuses années, il est donc possible de vivre sereinement avec un chat porteur de cette maladie sans aucun risque. Un chat bien protégé est un chat qui vivra plus longtemps. N’hésitez pas à lui offrir une vaccination complète pour prévenir les maladies extérieures et lui offrir une nourriture saine qui aidera son corps à mieux se défendre.

Si vous n’avez pas d’autres chats vous ne devriez pas hésiter à adopter un chat FIV. Vous devez seulement prendre en compte deux éléments  :

une espérance de vie plus courte. Les chats porteurs du F.I.V. peuvent vivre de nombreuses années sans déclarer la maladie. Bien que votre chat ne soit pas plus fragile qu’un autre tant que la maladie ne s’est pas réveillée, celle-ci peut devenir active sans crier gare. Il est donc important de savoir observer son chat et de consulter son vétérinaire au moindre signe anormal.

Si vous savez que votre chat est F.I.V., il est de votre devoir d’adopter une attitude responsable face aux risques de contamination. Concernant les chats de votre voisinage vous avez une responsabilité, c’est pourquoi il est recommandé de ne pas laisser votre chat sortir.

En effet, comme il n’existe pas de vaccins, ni de traitements pour éradiquer le virus FIV, le seul moyen de limiter sa propagation est d’éviter les contacts entre chats sains et malades. A vous de déterminer si votre chat peut ou non contaminer ses congénères en prenant le soleil dans votre jardin… Sachant que le virus vit seulement 10 minutes à l’air libre. Plus encore que pour les autres, il est absolument primordial de faire castrer votre chat et stériliser votre chatte pour éviter les bagarres, les fugues, les rapports sexuels et les naissances, qui sont autant de risque de contamination.